Comment faire un potager bio en 6 étapes

Page d'acceuil » Extérieur Maison » Jardin » Comment faire un potager bio en 6 étapes

 

De nos jours, créer un jardin bio est le rêve de beaucoup de personnes qui vivent dans des conditions très différentes (en ville, à la campagne, avec jardin ou avec un petit espace terrasse …). Dans cette publication, nous vous proposons un tutoriel sur comment faire un potager bio en 6 étapes qui est destiné à s’adapter à toutes ces conditions différentes.

Un petit jardin biologique vise avant tout à montrer l’engagement de ses propriétaires à l’égard des idées de l’agriculture pure. Aussi, à travers un si petit jardin, vous pouvez initier vos enfants à la magie du jardinage et profiter d’une production naturelle. Et puis, vous pourriez aussi contribuer à la protection de la nature et de la vie sauvage (insectes, oiseaux, plantes …).

Comment faire un potager bio en 6 étapes ?

faire un potager bio étapes

Bref, un faire un potager bio ou un mini-jardin urbain peut contribuer à l’esthétique de l’espace et peut également avoir un côté pratique. D’ailleurs, si vous avez des enfants, les étapes de la création d’un potager bio peuvent aussi les initier à la passion du jardinage.

1. Choisir l’emplacement et la taille de son potager bio

La première étape consiste à choisir le bon endroit et la taille de son jardin biologique. La plupart des légumes se développent mieux au soleil. Pour cette raison, il est fortement conseillé de miser sur  l’endroit le plus lumineux possible.

L’emplacement de type amphithéâtre avec des chemins étroits entre différents niveaux est très pratique.

Trouver un bon emplacement pour son potager bio

emplacement pour jardin biologique en conteneurs

Si vous souhaitez installer un jardin bio sur le balcon, optez pour une position plus proche de la balustrade et, dans l’idéal, plus loin des murs intérieurs. Ceux-ci ont tendance à se réchauffer rapidement et à sécher l’air autour, en favorisant ainsi le développement de certaines maladies et d’ennemis naturels des fruits et des légumes.

Bien sûr, la taille du jardin bio dépendra de l’endroit où le jardin est situé. Dans un espace en plein air, il peut occuper plusieurs mètres carrés. Sur le balcon, il sera en général entre de 0,5 et 1 m2.

2. Choisir ou construire ses contenants

La deuxième étape consiste à choisir ou à construire des récipients adaptés pour installer son jardin potager bio. Il s’agit donc de miser sur des jardinières ou sur des lits de jardin adaptés à l’espace. Leur construction est une option appropriée pour les jardins à ciel ouvert.

On peut fabriquer des conteneurs en plusieurs matériaux

faire un jardin bio en conteneur en bois

Ici, en raison des plus grandes tailles et de la capacité de former des jardins d’une forme plus complexe, il est plus difficile d’utiliser des jardinières prêtes à l’emploi.

Les conteneurs en briques sont une bonne solution pour les jardins extérieurs

conteneur en briques pour jardin biologique

Les briques pour construire des lits de jardin

A cet égard, on notera qu’il est généralement plus facile de construire ce type d’installations pour son jardin bio avec des briques ou des blocs de béton aérés. Pour les souder, on utilisera du ciment. Pour protéger davantage les constructions et les rendre plus durables, on peut les plâtrer avec la solution de ciment déjà prête. Ainsi, elles seront plus résistantes à l’humidité et plus résistantes.

Le bois pour la fabrication des jardinières

Dans beaucoup de cas, le bois est une option populaire pour la création de lits de jardin. C’est une option facile à implémenter. Son inconvénient, c’est qu’elle a une durée de vie plus courte et habituellement sa valeur ne laisse pas place à celui utilisant des briques ou des blocs de béton aérés. Les récipients en bois sont pratiques pour le balcon.

Utiliser des contenants prêtes à l’emploi

Il existe aussi l’option de miser sur des contenants prêts à l’emploi (principalement en plastique). Les plus appropriés à cet égard sont les grandes jardinières. La profondeur minimale ne doit pas être inférieure à 25 cm.

3. Sélectionner le substrat du sol

La troisième étape passe par la sélection du substrat du sol et le remplissage du récipient déjà réalisé et installé.

Bien choisir le sol pour son potager bio

sol pour jardin biologique

Utiliser du sol bio acheté

Les mélanges de  sol bio proposés dans les magasins de jardin sont les plus adaptés à un jardin biologique.

S’agissant du remplissage, on peut se guider par les conseils suivants :

  • Les petits contenants sont à remplir de 2 à 3 cm sous le bord supérieur, et les grands contenants (comme ceux construits dans un jardin extérieur), à 1 cm au-dessous du bord supérieur ;
  • Le sol doit être bien piétiné.

Faire son sol bio

Il y a aussi la possibilité de faire du sol bio soi-même. Cette solution convient aux grands jardins extérieur. En revanche, elle n’est pas adaptée à un balcon ou une terrasse, parce que, dans ce mélange de sol, les engrais naturels sont mélangés avec le compost.

4. Choisir les légumes à planter

La quatrième étape consiste à choisir les légumes à planter dans le jardin bio. Voici quelques idées pour faire sa sélection :

  • Au début du printemps, les culture comme les oignons verts, les radis, les salades, les épinards et les lobodas de jardin se développent très bien dans presque tous les endroits.
  • Les endroits ensoleillés et les balcons bien chauffés sont particulièrement sont adaptés aux tomates, aubergines, haricots et fraises.
  • Les poivrons, les cultures de choux et les concombres préfèrent les endroits où les températures sont plus modérées et où l’humidité de l’air est plus élevée (bien qu’ils préfèrent également être bien éclairés par le soleil).
  • Les carottes, le persil et les pois sont relativement plus résistants à l’ombrage modéré.

Sélectionner des légumes et des plantes en fonction des conditions dans le jardin

quels légumes plantes dans son jardin bio

Pour faire un potager bio avec des fleurs et non seulement avec des légumes, vous pourriez essayer une idée originale : la culture des fleurs comestibles, comme l’échinacée, géranium, violettes, primevère, etc.

On peut aussi miser sur des plantes aromatiques et développer son propre jardin d’herbes fraîches : thym, basilic, romarin, origan.

5. Prévoir le type d’arrosage

Il est important de prévoir un moyen d’irrigation pour son jardin potager bio. L’eau pour celui-ci devrait être propre. Elle devrait être non chlorée et exempte d’impuretés chimiques et de boues.

Le type d’arrosage dépend de la taille et de l’emplacement des conteneurs

création de jardin bio arrosage

Dans le cas d’un petit potager et particulièrement d’un jardin en conteneurs, les arrosages trop abondants dans un récipient peu profond risquent de noyer les plantes ou de désamorcer le balcon et la terrasse. C’est pourquoi, il faut miser sur un dosage plus précis, avec un système d’irrigation goutte à goutte. Celui-ci peut être acheté en  magasin. On peut aussi le créer soi-même avec un peu de patience.

6. Choisir les semis pour faire un potager bio

Semis biologiques ou semis ordinaires du magasin ? En horticulture biologique, la réponse à cette question est sans ambiguïté en faveur des semis biologiques, respectivement des semences.

Des semis bio ou traditionnels ?

comment faire un jardin bio en conteneur

Cependant, en raison de la difficulté de détecter les semis organiques, en particulier d’un plus grand nombre d’espèces culturelles, ainsi que le coût plus élevé des semis biologiques et des semences biologiques, on peut aussi essayer des solutions alternatives (par exemple, demander des semis à un autre passionné du jardinage bio).

La principale préoccupation de la plupart des jardiniers débutants est que par le biais des semis et des semences des quantités de pesticides pourraient pénétrer dans le jardin bio. Mais il faut aussi savoir que les quantités de ce type de produits sera très limitée, si elle y présente du tout.